Blog navigation

Derniers messages

ÉTIQUETTES DE PRODUITS COSMÉTIQUES : ALLÉGATIONS ET INGRÉDIENTS DOUTEUX

202 Vues 1 Aimé

« Le mieux est le mortel ennemi du bien. »
Montesquieu.

Comment aborder le lecture d'une étiquette de produits cosmétique lorsqu'on ne connait rien ni à la chimie, ni à la nomenclature internationale INCI ? Nous allons reprendre avec vous pas à pas la méthode pour bien décrypter les produits cosmétiques en magasin, et évitez de tomber dans le piège des allégations marketing.


Niveau : moyen
Lecture : 10 min



MAIS MIEUX QUE BIEN, C'EST TOUJOURS MIEUX ?!



« Le mieux est le mortel ennemi du bien. » Montesquieu. À travers cette citation, Montesquieu a voulu mettre en avant le fait que parfois, il arrive de gâcher ce qui est bien en voulant trop bien faire et pousser le perfectionnement jusqu’à ses limites. Appliquer à nos produits cosmétiques, cela peut se traduire par une perte des bienfaits initiaux du produits en contrepartie d’une plus longue conservation, d’une couleur plus attrayante ou encore d’une texture plus onctueuse.



produits-cosmétique-et-maquillage-parfait-rose-petale-fleur

Source : Photo libre PXHere 



COMMENT Y VOIR CLAIR DANS LES ÉTIQUETTES ?



Pour pouvoir cibler facilement les ingrédients à risques dans nos produits, il faut déjà savoir les repérer. Cyclopentosiloxane, methylchloroisothiazoline, avec ces noms à rallonge qui semblent nous plonger exprès dans le monde flou de la chimie, difficile de faire la différence entre bon ou mauvais.



lire-a-travers-les-etiquettes-de-produits-cosmetiques

Source : Photo libre PXHere 

 

Pour pouvoir se pencher sur les étiquettes sans prendre peur, il faut comprendre la langue qui est utilisée pour lister les ingrédients. Cette langue, c’est la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques, l’INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients), qui est la nomenclature réglementaire que tout metteur sur le marché de produits cosmétiques doit connaître pour fournir aux clients et aux autorités des données claires et transparentes sur leurs produits.



D‘autre part, une autre clé à savoir pour décrypter les compositions, c’est que comme pour les produits alimentaires, les ingrédients sur vos contenants cosmétiques sont toujours énoncés en fonction des proportions de l’ingrédient contenu dans le produit. Ainsi, le premier ingrédient est le plus présent, et le dernier est celui incorporé en la plus faible concentration. Cette clé vous permettra d’évaluer par vous même la présence d’Aloe vera dans une « eau purifiante à l’Aloe vera » par exemple. Vous serez surpris par la position du produit prôné sur le flacon, souvent certes présent, mais en bien faible proportion pour mériter son nom sur le devant de la bouteille.



Ces petites indications peuvent vous permettre d’évaluer rapidement un produit cosmétique, ou du moins de démasquer les supercherie marketing des allégations prônées sur le devant des contenants. Pour ce qui est d’évaluer la dangerosité des ingrédients, nous vous proposons en fin d'article un tableau résumé des ingrédients à éviter, expliqués en détails dans l'article SLS,  BHA, PEG, EDTA, le monde obscur des ingrédients cosmétiques. Si vous souhaitez aller plus loin dans la traduction des étiquettes, vous pouvez consulter l’article sur le décryptage des étiquettes, qui présente des exemples concrets de produits et le chemin à suivre pour tout décortiquer de A à Z, avec des liens utiles pour consulter directement les fiches de sécurité des ingrédients utilisés.



CES PRODUITS DANGEREUX ET LEUR INFLUENCE SUR NOTRE SANTÉ



Pour vous aider dans le décryptage des étiquettes des produits, les produits sur lesquels il faut porter une vigilance particulière sont répertoriés dans le tableau ci-dessous par ordre alphabétique.

Notre entreprise accorde une grande importance à l’application du principe de précaution, c’est pourquoi vous ne retrouverez bien-sûre aucun de ces ingrédients dans nos produits. Cependant, nous ne pouvons pas traduire toutes les étiquettes de tous les produits cosmétiques. C’est pourquoi nous souhaitons vous donner les clés pour comprendre le monde autour d’un produit cosmétique et pouvoir vous faire votre propre idée sur son niveau de sureté pour la santé.



Les produits

Pour quelles actions sont-ils employés ?

Quels problèmes
posent-ils ?

Échelle de risque

Benzophenone-3

Filtre UV

Perturbateur endocrinien, allergène

Moyen

BHA (Butylated Hydroxyanisole)

Conservateur, antioxydant

Perturbateur endocrinien, potentiellement cancérogène et reprotoxique

Important

BHT

Antioxydant

Perturbateur endocrinien

Limité

Butylphenyl methylpropional

Parfum

Potentiellement génotoxique

Moyen

Cyclopentosiloxane, Cyclotetrasiloxane, Cyclomethicone

Émollient / Adoucissant

Perturbateur endocrinien

Moyen

Ethylhexyl methoxycinnamate

Filtre UV

Perturbateur endocrinien

Important

Huiles minérales et hydrocarbures de synthèse dans les produits pour les lèvres

Protecteur, Émollient, bon marché par rapport aux huiles végétales

Synthétique, interdit dans les produits alimentaires, mais peuvent être ingérés quand présents dans les produits cosmétiques pour les lèvres

Moyen
(interdit dans les produits alimentaires, mais pas dans les produits pour les lèvres pouvant être ingérés)

Méthyl salicylate

Dénaturant, Parfumant, Apaisant

Reprotoxique,

Génotoxique

Moyen à important
(surtout chez les jeunes enfants)

MIT (Methylisothiazolinone),
MCIT (Methylchloroisothiazolinone)

Conservateur

Allergène

Important

p-Phenylenediamine et composés analogues
(dont le nom comprend p-Phenylenediamine)

Colorant

Sensibilisant, Allergène

Important

Parabens

Conservateur

Perturbateur endocrinien

Important

Phenoxyethanol

Conservateur

Hépatotoxique

Limité
(Important chez le nourrisson et la femme enceinte)

Phtalate

Protecteur de la peau, plastifiant

Reprotoxique potentiel

Hépatotoxique potentiel

Important
(la plupart sont interdits, les autres strictement contrôlés)

Sodium lauryl sulfate (SLS),
Ammonium 
lauryl sulfate (ALS)

Tensioactif (agent lavant)

Irritant

Moyen

Triclosan

Antibactérien

Perturbateur endocrinien

Important

Cliquez-ici pour télécharger le tableau en pdf



Nous, consommateurs, pouvons faire plus que critiquer des produits ou des méthodes, ne pas acheter ses produits constitue la 1ère étape vers la fin des pratiques douteuses de production, des ingrédients chimiques et/ou polluants, etc. Et pour se faite, il est du droit et même du devoir de chacun de s’informer pour se faire sa propre idée.



Plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas ? Mais quels sont ces ingrédients qui nous rendent les produits si attrayants ? Quels sont leur danger ? Quelle alternative nous reste-il si nous voulons les exclure de nos salles de bain ?



Tout le monde n’a pas les clés pour déterminer le degré d’innocuité d’un produit. C’est pourquoi, nous mettons à votre disposition un article qui détaille chacun des ingrédients à risque listés dans le tableau : SLS, BHA, PEG, EDTA, le monde obscur des ingrédients cosmétiques.
Dans cet article détaillé, pour chaque ingrédients listés ci-dessus, vous trouverez plusieurs liens qui renvoient aux données d’analyses toxicologiques des produits concernés, des données scientifiques sûres !
Pour les plus courageux, vous pourrez également retrouver le lien vers la bibliographique complète de l'article, détaillée ingrédients par ingrédients.
Avant de vous lancer dans la lecture de cet article ardu, je vous invite à lire cet article sur les définitions à bien garder en tête pour décoder les composés présents sur les étiquettes de vos produits cosmétiques de tout les jours.



À la fin, vous trouverez un tableau qui résume ces différents produits, et vous pourrez télécharger une fiche résumée de ce tableau, pour vous permettre de l’emporter partout sur votre téléphone. Elle pourra ainsi vous accompagner lors de vos courses pour votre sélection de produits cosmétiques.



À RETENIR



La plupart des produits potentiellement dangereux ont souvent des restrictions règlementaires déjà en place. D’autre part, ce n’est pas parcequ’aucune restriction n’existe que le produit est sain. Les démarches d’évaluation de la sécurité des ingrédients est lourde et longue. Il ne faut pas tomber dans le piège de préférer des produits qui mentionnent fièrement qu’ils ne contiennent pas de parabens, de BHA, etc, car souvent les ingrédients utilisés pour remplacer les produits exclus ne sont pas meilleurs pour autant. Par exemple, le MIT qui a remplacé les parabens dans la plupart des produits sans parabens s’est avéré pire pour la santé que les parabens initiaux. D’autre part, l’EDTA est parfois critiqué et controversé, pourtant, pour le moment aucune étude n’a démontré un réel danger de son utilisation, alors s’il est fièrement exclu d’un produit, vérifiez toujours ce par quoi il a été remplacé. Il vaut mieux continuer à consommer un produit avec des ingrédients chimiques peu risqués plutôt que de faire une confiance aveugle en de nouveaux produits dont l’innocuité n’a pas totalement été démontrée.



Quoi qu’il en soit, la meilleure solution reste encore d’appliquer le principe de précaution : si on ne sait pas ce que c’est, si on ne sait pas si c’est dangereux, ou si c’est suspecter de l’être mais pas totalement prouvé, le mieux est encore d’éviter de consommer. Sur notre site vous pouvez retrouver de nombreux cosmétiques dont les artisans appliquent ce principe de précaution, comme nous !



LE PETIT MOT DE LA FAIM ;)



Est-ce que vous consommeriez des aliments sans savoir ce qu’il y a dedans ? Oups voila une nouvelle question ! Car c’est bien de vouloir faire attention à sa consommation de produits cosmétiques, mais cela devrait aller de pair avec une attention particulière portés à sa consommation de produits alimentaires. Exit donc les plats préparés plein d’additifs, ou ces gourmandises pleines d’arômes opaques, indéterminés, il existe tellement de moyen de manger mieux en restant gourmand !



TÉLÉCHARGER NOTRE TABLEAU MÉMO DES INGRÉDIENTS À ÉVITER

Publié dans: Les articles

Ingénieure en agronomie et génie biologique chez Note d'Arôme

laissez un commentaire